Amour·Ebooks·Femme·Littérature anglo-saxonne

« Mon amie Adèle » de Sarah Pinborough

9782253107880FS

Résumé :

LOUISE Mère célibataire, elle est coin

cée dans un quotidien minuté. Un soir pourtant elle embrasse un homme dans un bar… sans savoir qu’il est son nouveau patron. DAVID Psychiatre renommé et dévoué à sa femme, il regrette ce baiser mais ne peut s’empêcher de tomber amoureux de son assistante. ADELE L’épouse de David semble n’avoir aucun défaut. Si ce n’est de vouloir à tout prix devenir l’amie de Louise…
Fascinée par ce couple modèle, Louise se retrouve malgré elle piégée au coeur de leur mariage. Et peu à peu, elle commence à entrevoir des failles. David est-il l’homme qu’il prétend être ? Adèle, aussi vulnérable qu’elle y paraît ? Et par quel secret inavouable sont-ils liés l’un à l’autre ?

Mon avis :

J’ai d’abord été attirée par la couverture rouge et blanche puis par le nom de l’autrice, je n’ai pas lu ses romans précédents mais je savais qu’elle avait réécrit des contes populaires (Poison = Blanche-Neige etc). On retrouve quelques éléments fantastiques dans ce roman, ce qui m’a fait pensé à l’univers des contes.

En commençant ma lecture je ne savais pas vraiment où l’histoire allait m’emmener, je me suis laissée bercer et laissée berner également. Nous suivons Louise dans son travail, sa vie quotidienne, heureusement et malheureusement sa vie va être bouleversée par ses rencontres avec le nouveau psychiatre de son cabinet et l’épouse de celui-ci. Nous assistons à une sorte de triangle amoureux très ambigu et intriguant. J’ai passé de bons moments même si la fin du roman m’a assez terrifiée.

Lu en epub grâce à Netgalley.

Femme·Littérature·Littérature anglo-saxonne·Uncategorized

Huit saisons de Justin Cronin

Huit saisons / Mary and O’Neil  de Justin Cronin (2011)

huit

Résumé : Huit saisons, huit nouvelles qui, en fait, constituent un roman. L’histoire d’une famille dont chaque membre va son chemin : les études, le travail, le mariage, les enfants…

Mon avis : Acheté par hasard, ce roman constitué de huit nouvelles souligne les liens familiaux indispensables à tout être humain. Nous suivons et vivons avec O’Neil et Kay de 1979 à l’an 2000. Ce roman est bouleversant et touchant, même si je dois admettre uin bémol au niveau de la traduction, en effet Pierre Charras (1945-2014 – dont j’ai beaucoup aimé « Dix-neuf secondes ») a tendance à traduire « college/université » en Collège (en français). Or on parle bien du campus, de jeunes adultes. A revoir au niveau de la traduction

Blabla·Séries Télé

Devious Maids

Image

 

En dehors de la littérature et des livres j’ai aussi une passion pour les séries télé, principalement de séries dramatiques, quelques séries comiques et peu de séries de science-fiction.

Ma Pile d’Episodes à Regarder (ma PER) est assez longue, j’ai plusieurs séries commencées, d’autres dont je n’ai pas encore regardé « the pilot épisode », certaines que je voudrais re regarder.

J’ai entre autres : Parenthood, How I Met Your Mother, Shameless US, Girls, Misfits, Modern Family, Glee, Pretty Little Liars, True Blood

J’aime beaucoup les séries anglaises dans la lignée de Skins, This is England 86 et 88, et mon dernier coup de cœur My Mad Fat Diary découvert sur le site de Madmoizelle : http://www.madmoizelle.com/my-mad-fat-diary-235851. Tout me plait dans cette série, la musique, l’époque 90’s, les vêtements, les acteurs et pourtant j’avais eu beaucoup de mal à rentrer dans la série, l’épisode pilote ne m’a pas trop donné envie, mais j’ai persisté.

Aujourd’hui je vais parler de la série Devious Maids que je viens de découvrir, c’est en quelque sorte la petite sœur de Desperate Housewives (série que j’ai beaucoup aimé), elles ont le même créateur : Marc Cherry. Et Eva Longoria est même l’une des productrices 🙂

La saison 1 commence avec la mort de Flora l’une des domestiques, elle a été sauvagement assassinée.

Voici le résumé via Allociné :

Quatre femmes de ménage d’origine latine travaillent pour de riches familles au coeur de luxueuses villas de Beverly Hills. Lorsque l’une de leurs amies est tuée dans des circonstances mystérieuses, elles s’interrogent sur leurs rêves et leurs espoirs déçus, sur leurs patrons, tous plus névrosés les uns que les autres, et sur leur avenir…

Le format est de 42 minutes, la musique est entraînante, les personnages sont attachants même les plus bizarres de la série.

Pour le moment je n’ai vu que 5 épisodes, mais je suis agréablement surprise.

 

Ebooks·Littérature·Littérature française

Demain j’arrête de Gilles Legardinier

Image

 

 

Résumé : 

Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie ?
Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu – obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier…
Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons-nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

 

Mon avis : 

J’ai passé un très bon moment avec Julie même si elle m’a tapé plusieurs fois sur les nerfs, pour son obsession envers le nouveau et mystérieux voisin, j’ai tout de même bien aimé sa reconversion professionnelle ainsi que ses projets tirés par les cheveux.

 

J’ai lu ce roman sur ma liseuse Kobo, ce fut  une lecture rapide et fluide. J’ai le roman Complètement cramé qui m’attend dans ma Kobo.

Ebooks·Littérature anglo-saxonne·Uncategorized

La liste de Siobhan Vivian

La Liste

 

Résumé :

Cela faisait un bout de temps que je voulais lire ce roman pour ados et puis je n’ai pas eu l’occasion de l’emprunter. Quand je l’ai collé dans ma liseuse (e-book reader) je l’ai tout de suite commencé.

Le roman commence par une sorte de tradition dans ce collège, depuis plusieurs années une liste est établie pour désigner les plus belles ainsi que les plus laides filles du lycée.

Chaque chapitre nous présente une des filles de la liste, j’ai aimé les différents points de vue à la limite des caricatures pour certaines malheureusement. Je vais certainement lire quelques passages en anglais histoire de comparer la version. J’ai globalement aimé le style de l’auteure, ce n’est pas une histoire à l’eau de rose, plutôt réaliste même. C’est dommage qu’on ne voie plus les réactions des garçons et parents d’élèves (hormis certains garçons et la principal du lycée).

Le petit plus + : 

J’ai trouvé que les notes de la traductrice étaient vraiment bénéfiques, même si je m’intéresse beaucoup à la culture anglo-saxonne et notamment aux teenagers américains, je ne savais pas que les « lycées » allaient de la troisième à la terminale.

Note de la traductrice : « Aux États-Unis, l’équivalent du collège (middle school) s’achève le plus souvent à la fin de la quatrième ; les high schools, équivalents du lycée, allant de la troisième à la terminale. (Toutes les notes sont de la traductrice.) »  © Éditions Nathan (Paris, France), 2013

 

http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=19228″><img src= »http://www.babelio.com/images/logo2.GIF » alt= »Mon profil sur Babelio.com » title= »Mon profil sur Babelio.com » border= »0″></a></div>