La vérité sur Alice de Jennifer Mathieu

 

Résumé :

Au lycée de Healy, la vérité est une question de point de vue.
Alice Franklin est une traînée.
Tout le monde le sait.
C’est forcément vrai puisque c’est écrit partout sur les murs des toilettes.
On dit qu’elle a couché avec deux garçons d’affilée et qu’elle a provoqué la mort de l’un d’entre eux.

 

Mon avis : Thème à aborder obligatoirement avec les jeunes. Ce roman nous emmène à la rencontre de lycéens, plus ou moins populaires, pas tous bien dans leur peau mais chacun à leur tour deviennent attachants. J’aimé les personnages d’Alice, de Kurt et de Kelsie (ma préférée je pense). J’aurais aimé que ça continue, pour suivre leur évoluation, leurs probables réconciliations.

Alice

Les yeux de Lisa

Image

Résumé :

« La première fois que Manon a vu Lisa, elle a cru que c’était un garçon. Un garçon beau et mystérieux qui l’attirait comme un aimant. C’était il y a presque deux ans en début de seconde. Quand elle a découvert que Lisa était une fille, elle a été bouleversée. Ça ne l’a pas empêchée de se rapprocher d’elle, patiemment, comme on apprivoiserait un animal sauvage. Elle a réussi à convaincre ses parents de la laisser partir avec Lisa, la rebelle, Clémentine, la fille à papa, et Ambre, la cousine exubérante, seule majeure de la bande. Les quatre filles étaient loin d’imaginer que cette aventure au bord de la mer allait leur laisser un goût amer. Un goût de cendres… et de sang ! »

 

Mon avis : 

J’ai lu ce roman en une nuit tellement j’étais captivée par l’histoire, j’avais l’impression d’être dans une espèce de road-movie avec les personnages du roman.

Dans la première partie du roman nous rencontrons Manon qui fête son anniversaire et reçoit ses amies et sa cousine. Puis nous partons avec elles en vacances dans un flash-back.

J’ai aimé le lien d’attachement entre Manon et Lisa, elles se protègent l’une et l’autre. Le personnage de Lisa est intrigant, tout au long du roman on sent qu’elle cache quelque chose, sous sa carapace de fille « mystérieuse » et « forte ». L’amitié qu’elle entretient avec Manon est bénéfique pour elle, elle qui n’a pas de repères familiaux et qui fuit l’autorité.

J’aurais toutefois aimé que le roman soit un peu plus long, pour en apprendre plus sur les autres personnages, notamment sur Ambre la cousine de Manon ainsi que Clémentine. Mais je ne suis pas déçue car j’ai retrouvé la plume de Karine Reysset et ses thèmes de prédilection.

 

Ce roman s’adresse aux ados dès 15 ans, pour avoir une certaine maturité. École des loisirs, Medium.